Le PLUi

logo pluiDes objectifs vers la définition des règles

Depuis 2016, les travaux d’élaboration du PLUi se précisent depuis le diagnostic, les orientations stratégiques et la formalisation graphique et règlementaire. Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) a été consolidé et débattu en juin 2018. A partir de cette feuille de route, les élus s’emploient désormais à définition le règlement écrit et les pièces graphiques du document avec notamment :


- Définition des contours des zones urbaines et des secteurs d’extension ;
- Définition des zones à vocation économique ;
- Inventaire des bâtiments, hors zone de bourg et village, présentant un caractère patrimonial pouvant changer de destination (ex : granges pouvant être rénové en habitation).


L’inventaire des zones humides, du réseau hydrographique, des plans d’eau et des haies

Dans le cadre des travaux d’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), un inventaire des zones humides du réseau hydrographique, des plans d’eau et des haies a été conduit sur votre commune. Il a été piloté par un groupe d’acteurs composé d’agriculteurs, d’élus et de représentants d’associations (chasse, pêche, randonneurs, naturaliste, etc.). Le bureau d’études NCA environnement (basé dans la Vienne) a été missionné pour accompagner l’Agglomération du Bocage Bressuirais dans la délimitation et la caractérisation de ces milieux naturels. Des agriculteurs ont été invités à une réunion d’information et d’échanges, puis ils ont été rencontrés individuellement lors de la phase de terrain. Pour permettre à chacun de s’exprimer sur les résultats de ce travail, un atlas cartographique et un registre ont été laissé mis à disposition du public durant plusieurs semaines. Les personnes ayant émis des remarques ont ainsi pu être recontactées et rencontrées sur le terrain pour lever toutes ambiguïtés et doutes sur les résultats de l’inventaire. Le rapport complet de cette étude est disponible à la mairie pour consultation.

Cet inventaire est notamment pris en compte dans le travail de définition du zonage du PLUi par l‘encadrement des possibilités constructives.
L’Agence de l’eau Loire Bretagne et le FEADER ont participé au financement de cet inventaire.

L’info en plus…

Selon leur localisation et leur niveau de préservation, les zones humides contribuent à la qualité (elles épurent) et à la quantité (elles fonctionnent comme une éponge) de la ressource en eau. Elles accueillent également une biodiversité particulière et fragile (amphibiens et plantes inféodées notamment).
Les haies bocagères rendent également de nombreux services : protection des troupeaux, accueil de biodiversité, maintien des sols, épuration de l’eau, production de bois ou de fruits, brise-vents, apport de fraicheur et d’ombre, qualité paysagère, etc.
Le pâturage extensif est particulièrement adapté à la gestion de ces milieux… merci aux éleveurs !

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.