Accueil > Vivre Ă  Nueil-Les-Aubiers > Se soigner > Les DĂ©fibrillateurs
Imprimer Imprimer

Les DĂ©fibrillateurs

lamottedefri

L'arrêt cardiaque est responsable de près de 50 000 décès par an en France, il constitue donc un véritable problème de santé publique. A ce jour, seules 2 à 3 % des victimes d'arrêt cardiaque survivent en France.

 

De nombreuses études scientifiques ont montré que la défibrillation automatisée externe (DAE) réalisée par le public améliore la survie des patients et on estime qu'en France, 3 000 à 4 000 vies pourraient être sauvées chaque année. Le décret du 4 mai 2007 autorise désormais toute personne même non médecin, à utiliser un défibrillateur automatisé externe.
DEFIBRILLATEURS BELLE-ARRIVEE 01-12-09 3
La Communauté de Communes a réalisé un groupement de commandes pour équiper les communes en défibrillateurs. L'entreprise BDA Médical de la Roche sur Yon a été retenue, elle propose un défibrillateur entièrement automatique.

Trois défibrillateurs ont été installés sur la ville de Nueil-Les-Aubiers, place des Sports, allée de la Ronde et espace Belle-Arrivée.

Formation du public

Un apprentissage rapide de l'utilisation du matériel et de la réanimation cardio-pulmonaire (RCP) est recommandé. Une formation très courte (2 heures) suffit pour utiliser un défibrillateur.

PLAN DEFIBRILLATEUR Elle se résume à 3 actions :

  • Donner l'alerte aux secours organisĂ©s par le 18 (ou le 112 Ă  partir d'un portable),
  • RĂ©aliser les compressions thoraciques (massage cardiaque externe),
  • Brancher le dĂ©fibrillateur et suivre les instructions de l'appareil jusqu'Ă  l'arrivĂ©e des secours.

Intégration du défibrillateur dans la chaîne de secours

L'utilisation du défibrillateur ne doit pas paradoxalement retarder l'intervention des secours. Pour éviter toute perte de temps, il est impératif d'alerter immédiatement et systématiquement le 18. Cela permet de déclencher simultanément l'intervention des autres intervenants (secouristes, pompiers, SAMU) et si nécessaire de guider par téléphone la réalisation de la RCP et l'utilisation du défibrillateur.

Comment reconnaître l'arrêt cardiaque ?

Une personne s'effondre devant vous. Elle ne bouge plus. Avant tout chose, placer la personne dans une zone sécurisée, pour elle comme pour vous.

Vous lui parlez, lui demandez de serrer votre main, de cligner des yeux. Si vous ne constatez aucune réaction : la victime est inconsciente.

Penchez-vous, la joue devant sa bouche, votre regard tourné vers sa poitrine. Si vous ne sentez aucun souffle et si le ventre ne se gonfle pas : la victime est en arrêt respiratoire.

A cet instant, quelques gestes simples peuvent permettre d'augmenter ses chances de survie, ce sont les gestes qui sauvent.

Une véritable chaîne de survie à déclencher au plus vite : 1 minute gagnée, ce sont 10 % de chances de survie en plus.